Tuesday, February 13, 2018

Femmes révolutionnaires


                                            LOUISE MICHEL
Louise Michel naît  en  1830 dans un  château dont la  mère  est servante. Louise est élevée par ses grands-parents  car le père ne reconnaît pas l’enfant. Elle reçoit une éducation libérale: elle lit des auteurs comme Voltaire, Rousseau et les Encyclopédistes, et sa grand-mère lui enseigne le chant et le piano. La vie semble idyllique si l'on en croit ses Mémoires. En 1850, après le décès de ses grands-parents et de son père, Louise Michel est chasée du château par sa belle mère.
Elle devient institutrice.   Comme ses méthodes avant-gardistes ne plaisent pas à tous les parents en 1856, Louise Michel s'installe à Paris et lutte contre l’Empire  jusqu’à ce que la Troisième République Française  est proclamée. La Commune est proclamée le 28 mars 1871.  Louise Michel est partout où il y a du danger.
Elle  est emprisonnée à Auberive (Haute-Marne). Elle y retrouve de nombreuses camarades des barricades, elles aussi condamnées à la déportation.   C'est lors de son exil qu'elle se tourne vers l'anarchisme.

Puis, après l'amnistie générale des condamnés de la Commune, elle rentre en France. Elle  est accueillie triomphalement à la gare de St Lazare, à Paris, par près de 10 000 personnes.


Pendant  cinq ans Louise Michel enchaîne les meetings et les séjours en prison. Les dix dernières années de sa vie, elle partage son temps entre Londres et Paris. Elle meurt à Marseille le 9 janvier 1905, alors qu'elle effectue une tournée de meetings dans le sud de la France.



No comments:

Post a Comment